Temps de lecture approximatif : 5 minutes

Il fut un temps où l’authenticité de l’approfondissement mystique, l’ardente ferveur à aborder les rivages de la Grâce étaient si prégnantes dans le cœur de certains hommes, qu’elles les conduisaient au plus prolifique des dialogues. Temps révolus, faut-il, hélas, en convenir, si caractéristiques pourtant d’un foisonnant échange qui agita les grandes figures du catholicisme français aux prémices du XX° siècle.
De Léon Bloy à Charles de Foucauld en passant par François Mauriac, Robert Vallery-Radot et Paul Claudel, plusieurs chrétiens, engagés ou frais convertis, confrontèrent ainsi leurs visées vers l’indicible, sans égaler cependant l’importance du débat instauré entre Jacques Maritain et Louis Massignon.
Un jalon essentiel pour la compréhension contemporaine que les Éditions Desclée de Brouwer viennent d’avoir le mérite de publier à travers la présentation et les annotations exhaustives des trois spécialistes d’histoire religieuse que sont François Angelier, Michel Fourcade et René Mougel. Pour aussi distinctes et contrastées que soient les trajectoires de Maritain et Massignon, il n’est pas inintéressant cependant, de les voir s’ébaucher par une même dévotion Mariale. C’est en effet, à l’issue d’un pèlerinage marquant pour chacun d’eux à Notre Dame de la Salette que se féconda leur amitié. Pour ces deux êtres épris d’autant d’opiniâtreté que de vérité, les injonctions que la voyante Mélanie assurait avoir reçues de la Vierge, constituaient un pressant appel au témoignage. “Allez et montrez-vous comme mes enfants chéris. Que votre zèle vous rende comme des affamés pour la gloire et l’honneur de Jésus-Christ. Combattez donc, vous petit nombre qui y voyez, car voici le temps des temps, la fin des fins…” avait prophétisé la jeune visionnaire. Des propos qui feront mouche et contribueront à donner sens à leur existence comme à précipiter leur rencontre.
Une journée passée ensemble à s’écouter et à confesser une foi dévorante, le 20 décembre 1913, au 91 rue de l’Université, sera l’élément déclencheur d’une relation hors du commun. Dialogue d’autant plus captivant, qu’à l’exception d’une même force de foi, ces enfants de lumière font montre de parcours dissemblables. L’un, Maritain, philosophe, proche des milieux artistiques avec son épouse Raïssa et artisan de la pensée néothomiste où la raison prélude à la grâce. L’autre, Massignon, professeur au Collège de France, initiateur de l’islamologie mystique, qui incarne la passion d’un catholicisme doloriste axé sur la défense des plus pauvres, notamment auprès du peuple Palestinien.
Entre la limpidité du discours thomiste du couple de Meudon et la consumation ascétique de l’Orientaliste, toute imprégnée de ses travaux sur Al Hallaj, ce martyr de l’Islam “crucifié pour avoir trop aimé Dieu”, les aspirations sont singulièrement disjointes. Elles ne s’en concrétiseront pas moins toutefois, par une prolifique correspondance qui restera comme un des grands dialogues spirituels du siècle précédent.
Du 25 décembre 1913 au 21 août 1962, c’est près d’un demi-siècle d’échange qui s’établira entre eux, au gré de 492 lettres et billets que l’on parcourt avec autant d’agrément que de curiosité. Tel ce témoignage d’intime introspection de Massignon : « Pourquoi Dieu m’a-t-il fait tel ? J’ai l’épouvante de moi-même et malgré tout, j’espère qu’Il m’attirera à Lui. Pour le moment, c’est le vieux duel à mort qui continue. J’encaisse, tentation après tentation, tout en restant déterminé à résister pour ne pas être tout à fait vaincu. » Et la réponse fraternelle de Maritain : “Vous mon cher ami, vous qui souffrez là-bas, sous ce climat torride, quelques sécheresses que vous ressentiez, soyez bien sûr, que votre apostolat n’est que l’expression de la volonté du Seigneur. Qu’importe tout le reste…”
Le parfait exemple de puissantes amitiés mystiques et humanistes, qui au gré de leurs itinéraires et de leurs tourments n’ont cessé de côtoyer le transcendant pour éclairer à leur lumière, les ténèbres de la terre.

Michel BOLASELL
contact@marenostrum.pm

Cette édition est présentée, établie et annotée par :

  • François Angelier, producteur à France-Culture (Mauvais Genres), collaborateur du “Monde des livres”, et auteur de travaux sur François de Sales, Hello, Huysmans, Claudel, Massignon et Bernanos. Il travaille depuis vingt ans sur la figure, la pensée et l’action de Louis Massignon.
  • Michel Fourcade enseigne l’histoire religieuse et culturelle contemporaine à l’Université Paul Valéry-Montpellier III. Il préside le “Cercle d’études Jacques et Raïssa Maritain”, après leur avoir consacré sa thèse de doctorat en 2000 ainsi que de nombreux travaux.
  • René Mougel, Secrétaire et archiviste du Cercle d’études Jacques et Raïssa Maritain jusqu’en 2014, a été notamment l’artisan de la publication des oeuvres complètes de Jacques et Raïssa Maritain (17 vol.), et de leur correspondance avec le cardinal Journet (6 vol.)

Pour en savoir plus : bibliographie non exhaustive sur Louis Massignon et Jacques Maritain

Retrouvez cet ouvrage chez nos libraires à indépendants à Perpignan. Librairie TORCATIS – Librairie CAJELICE et au plus près de chez vous à l’aide de ce portail développé par le Syndicat de la librairie française : SLF ; mais également sur le site de L’ÉDITEUR

Faire un don

Vos dons nous permettent de faire vivre les libraires indépendants ! Tous les livres financés par l’association seront offerts, en retour, à des associations ou aux médiathèques de nos villages. Les sommes récoltées permettent en plus de garantir l’indépendance de nos chroniques et un site sans publicité.

Vous aimerez aussi

Voir plus d'articles dans la catégorie : Spiritualité - Philosophie - Métaphysique

Comments are closed.