Temps de lecture approximatif : 2 minutes

Née d’un père algérien kabyle, issue d’une famille de marabouts et d’une mère française d’origines à la fois juive et catholique, Kahina Bahloul a hérité du prénom d’une légendaire reine berbère adulée des siens et crainte de ses ennemis. Après avoir passé son enfance en Algérie, et connu la “décennie noire” où elle a vécu la montée de l’intégrisme, elle entreprend des études de Droit en France. Doctorante de l’École pratique des hautes études, spécialiste de la mystique musulmane et plus particulièrement de l’œuvre d’Ibn ‘Arabi, le grand maître soufi andalou, elle s’engage plus activement à la suite des attentats de 2015.

Revendiquant, sur la base de sources classiques, la légitimité pour une femme d’être imame, de diriger les prières et d’enseigner, elle fonde en 2019 la mosquée Fatima, d’inspiration soufie, ouverte aux femmes voilées ou non, mais aussi aux non-musulmans. Kahina Bahloul est présente sur tous les fronts pour évoquer la possibilité de l’islam moderne et libéral que lui a transmis son père : “un islam empreint d’humanisme et de progressisme, une religion où le dogme n’étouffe pas la réflexion, où la tradition peut se conjuguer avec la modernité”.

Le Jury du Prix Mare Nostrum a voulu saluer, à la fois les qualités littéraires et le courage de Kahina Bahloul. Plaidoyer contre les fondamentalismes, l’ouvrage est empreint d’une grande spiritualité dépassant le cadre de la thématique musulmane. Elle démontre que les femmes doivent avoir la place qui leur revient au sein des religions. En couronnant Kahina Bahloul, première femme imame en France, c’est également sa figure tutélaire, Ibn ‘Arabi, le “maître des maîtres”, qui est honorée. Ce grand penseur de l’Islam, initié dans la voie du renoncement par une femme, et qui entendait réconcilier les religions par le haut, est mort à Damas en 1240. Sa renommée fut aussi grande que son œuvre littéraire, et le nombre de ses disciples.

Jean-Jacques BEDU
Secrétaire Général des Prix Mare Nostrum

Feuilletez le catalogue des Prix en suivant ce LIEN

Bahloul, Kahina, “Mon islam, ma liberté”, Albin Michel”, “Documents”, 31/03/2021, 1 vol. (199 p.), 18,90€

Sélection finale Prix Essai

  1. Angour (Armand) (d’) – “Socrate in love” – Albin Michel.
  2. Bahloul (Kahina) – “Mon islam, ma liberté” – Albin Michel.
  3. Bessis (Sophie) – “Je vous écris d’une autre rive” – Elyzad.
  4. Collectif – “Il était une fois les révolutions arabes” – IMA / Le Seuil.
  5. Collectif – “Femmes engagées dans l’espace euro-méditerranéen” – P.U.N.
  6. Crouzet-Pavan (Elisabeth) – “Venise 500-2020” – Belin.
  7. École Biblique de Jérusalem – “Dictionnaire Jésus” – Bouquins (La Collection).
  8. Ferrara (Silvia) – “La fabuleuse histoire de l’invention de l’écriture” – Le Seuil.
  9. Hafiz (Chems-Eddine) – “Le Manifeste contre le terrorisme islamiste” – Érick Bonnier.
  10. Martinez-Gros (Gabriel) – “De l’autre côté des croisades” – Passés / Composés.
  11. Pénicaud (Manoël) – “Louis Massignon. Le catholique musulman” – Bayard.
  12. Quentin (Florence) – “Les grandes souveraines d’Égypte” – Perrin.
  13. Robert (Aurélien) – “Épicure aux enfers” – Fayard.

Faire un don

Vos dons nous permettent de faire vivre les libraires indépendants ! Tous les livres financés par l’association seront offerts, en retour, à des associations ou aux médiathèques de nos villages. Les sommes récoltées permettent en plus de garantir l’indépendance de nos chroniques et un site sans publicité.

Vous aimerez aussi

Voir plus d'articles dans la catégorie : Prix Mare Nostrum 2021

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.